•  

    Aaah les divinités..y en un paquet hein ?

    Et vous savez pas laquelle choisir ? Pas de panique je suis là pour ça ! Si vous voulez savoir avec qui travailler pourquoi la laisser lui dire justement ?

    Mais vous allez me dire oui mais Lucile les dieux ils peuvent pas nous parler bla bla bla..Attendez avant de partir ! les divinités peuvent vous parler grâce aux cartes divinatoire,fantastique non ?

     

    J'ai essayée car j'étais perdue moi aussi en meme temps ils sont des milliers.. - -

    Et j'ai pu trouver dans mon livre comment faire ! Déja sachez d'avoir un paquet de carte divinatoire,vous en avez pas ? demandez-moi alors ce seras un plaisir de le faire pour vous ! Ou achetez en dans des magasins comme Cosmopolite ou Cultura.

    Vous avez votre paquet de carte ? Super,pour appeler la divinité qui veux entrer en contact avec vous pensez à elle/lui et piochez trois cartes au hasard,la première représente le passé,la deuxième présent et la troisième futur,recherchez ensuite la significations des cartes que vous venez de tirer et si un nom d'un dieu apparait une ou deux fois..BINGO ! Vous avez trouver votre divinité !

     

    Pour ma part j'ai eu la déesse Gaia,déesse grecque de L'Agriculture et du Mariage,

    GAIA | Tumblr

    A vous de trouvez la votre ;) 


    2 commentaires
  • tarot cards on Tumblr

     

    Les cartes de tarot d'aujourd'hui sont fixées sur les 78 de la carte qui était populaire dans l'Italie du Nord au cours du seixième siècle.Les cartes des arcanes majeurs représentent généralement des questions importantes comme l'amour,argent,travail ect...

    Elles sont la clé des principes de base de la vie humaine,comme la vie et la mort,les dilemmes éthiques,la spiritualité et l’interaction avec d'autres personnes.

    Ont peut voir les arcanes majeurs comme des graphiques spirituel sont le quêteur peut se servir pour tracer sa route à travers sa vie et au delà.Les arcanes mineurs traitent souvent du banal et du superficiel,et comment le quêteur réagit par rapport à eux.

    Toutefois,lorsque vous faites une lecture des distinctions entre les mineures et majeures la différence est souvent floue,comme les cartes interagissent les unes avec les autres et dépeignent une image transparente de la vie et des influences du quêteur.


    votre commentaire
  •  

    Cendrillon/Ella

     

    Cendrillon,1634

    Après la mort de sa mère à sa naissance et aussi de la mort de son père quelques années plus tard, une jeune fille nommée Ella est recueillie par sa belle-mère, Lady Tremaine, et ses deux belles-sœurs, Anastasie et Javotte. Mais la marâtre va faire une profonde différence entre ses deux filles et l'orpheline Cendrillon. Cette dernière est condamnée à s'habiller de haillons et doit accomplir toutes les tâches ménagères, notamment le nettoyage des cendres de l'âtre. Elle reçoit pour cette raison le surnom de « Cendrillon».

    Cendrillon supporte sa condition car elle garde l'espoir que ses rêves se réalisent, des rêves d'amour. Un matin, réveillée par des oiseaux, Cendrillon commence sa journée en chantant entourée par les oiseaux et les souris de la maisonnée.Au château, le roi peste contre son fils, le prince, mais souhaite qu'il trouve l'amour et fonde une famille afin d'avoir des petits-enfants. Pour le retour de voyage du prince le soir même, le roi organise un grand bal et, voulant forcer le destin, il invite les jeunes filles du royaume.

     

    Chez Cendrillon, les deux belles-sœurs de Cendrillon ont un cours de musique. C'est à ce moment qu'un messager du roi frappe à la porte. La lettre avertit la maisonnée du bal du soir et de l'invitation des jeunes filles à marier. Cendrillon demande à y aller. La belle-mère accepte à condition que tout son ouvrage soit fait et qu'elle ait une robe convenable.

     

    Cendrillon souhaite se confectionner une robe rose en reprenant celle de sa mère décédée mais la maisonnée fait tout pour ne pas lui en laisser le temps. Les souris décident de lui faire une surprise et de la confectionner avec l'aide des oiseaux. Cendrillon doit préparer les robes de ses deux belles-sœurs tandis que sa belle-mère l'informe qu'elle a d'autres tâches à lui confier.

     

    Ne voulant pas revenir sur sa parole, la belle-mère détaille la robe et ses deux filles découvrent que plusieurs pièces proviennent de leurs affaires. Après quelques secondes, la robe de Cendrillon se retrouve en lambeaux. Cendrillon se réfugie sous un saule du jardin et pleure sur un banc. C'est alors qu'apparaît sa fée-marraine, la bonne fée. Une fois sa baguette magique retrouvée, elle transforme une citrouille en un carrosse, quatre souris  en chevaux, le cheval de la maisonnée en cocher, un chien  en valet de pied et les guenilles de Cendrillon en une robe blanche immaculée avec des pantoufles de verre. Elle peut se rendre au bal, la seule condition étant que le charme magique s'interrompra au douzième coup de minuit.

     

     Le prince accueille une à une les princesses et autres demoiselles des environs. Cendrillon traverse le hall tandis que ses belles-sœurs sont présentées au prince. Le prince se dirige vers Cendrillon, alors une inconnue, le roi demande une valse et le bal débute. Le roi va se coucher mais demande au Grand-Duc de surveiller le prince subjugué par Cendrillon, et de les laisser seuls jusqu'à ce qu'il demande la jeune fille en mariage. Le couple se rend dans les jardins et le temps passe. Minuit arrivant, Cendrillon est contrainte de s'en aller. Elle court, suivie par le prince, mais perd une pantoufle dans l'escalier du hall.

     

    Le prince est bloqué par des jeunes filles et c'est le Grand-Duc qui poursuit Cendrillon, appelant même la garde. La magie prenant fin, les soldats ne parviennent pas à trouver la jeune fille.Cendrillon pense que le jeune homme surpasse même le prince de ses rêves et qu'elle a tout gâché en perdant la notion du temps. Elle remercie sa marraine et peut conserver en souvenir, une pantoufle de verre. De son côté, le Grand-Duc doit réveiller le roi et l'informer que tout n'est pas désespéré car il a trouvé une pantoufle de verre appartenant à la jeune fille inconnue. Le prince ayant juré d'épouser la propriétaire de la pantoufle de verre, le roi lui commande de la chercher.

     

    Par édit du roi, la jeune fille qui parviendra à chausser la pantoufle sera reconnue comme la fiancée du prince, toutes les filles du royaume devant essayer.Dans la maisonnée de Cendrillon, la nouvelle provoque un branle-bas de combat et Cendrillon est bouleversée par cette nouvelle. La belle-mère sachant que ses deux filles avaient de tros gros pied leur coupas le talon pour que leur pieds sie la pantoufle,Cendrillon se présente en haut de l'escalier et demande à essayer la pantoufle.

     

    Le Grand-Duc accepte mais aperçoit les pieds des jeunes filles en sang et accuse la belle-mère de tricherie mais celle-ci fait en sorte que le valet casse la pantoufle avant le test. Le Grand-Duc est désespéré jusqu'au moment où Cendrillon sort la seconde pantoufle.

     

     La marraine la bonne fée pour se venger de sa belle-famille ensorcela les oiseaux du jardin de leur maison pour leur crever les yeux,et Cendrillon se maria avec le jeune Prince.


    votre commentaire
  •  

    Aurore/La Belle au Bois Dormant 

    Aurore,1697

     

    À l’occasion du baptême de leur fille, le roi et la reine organisent une fête somptueuse, invitant famille, amis et trois fées bienveillantes de l'enfant. Chacune d'elles offre un don à la princesse : beauté, grâce, etc. On donna pour Marraines à la petite Princesse toutes les Fées qu'on put trouver dans le Pays de France, afin que chacune d'elles lui faisant un don, comme c'était la coutume des Fées en ce temps-là, la Princesse eût par ce moyen toutes les perfections imaginables.

    Cependant les Fées commencèrent à faire leurs dons à la Princesse. La plus jeune lui donna pour don qu'elle serait la plus belle du monde, celle d'après qu'elle aurait de l'esprit comme un Ange, la troisième qu'elle aurait une grâce admirable à tout ce qu'elle ferait, la quatrième qu'elle danserait parfaitement bien, la cinquième qu'elle chanterait comme un Rossignol, et la sixième qu'elle jouerait de toutes sortes d'instruments à la perfection. »

    Brusquement une méchante fée, qui n’a pas été invitée, se présente et lance à la princesse un charme mortel : lors de son seizième anniversaire , la princesse se piquera le doigt sur le fuseau et en mourra. Heureusement, une des jeunes et bonnes fées marraines qui s'était cachée pour parler en dernier atténue la malédiction de la méchante fée : 

    « Au lieu d’en mourir, elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au terme desquels le prince, le fils d’un roi, viendra la réveiller ».

    Le roi fait brûler tous les rouets du royaume, mais pour mieux encore protéger la princesse, il accepte la proposition des trois fées de l'emmener loin du château. Elles s'installent dans une chaumière au milieu d'une forêt et commencent à élever la princesse qu'elles renomment Rose. Loin de la vie de château, le temps passe pour la jeune fille qui approche des seize ans tandis que les fées essaient de vivre sans utiliser leurs baguettes magiques. 

    Elle se pique aussitôt au fuseau et s’endort, en même temps que tous les habitants du château. Au cours des cent ans, celui-ci est envahi par la végétation. Il n’est redécouvert qu’après cent ans, lorsque prince, le fils d'un roi, y pénètre et dépose un baiser sur ses lèvres la trouvant magnifique.

    Mais cela ne fessa pas réveillée la Princesse,déçu le jeune Prince tournas les talons mais si le baiser ne l'avait pas réveillée,alors il pourrait tout aussi bien profité d'elle,il la fécondas alors et celle-ci accouchas toujours endormie de trois héritiers pour le Château.

    Des années passées l'un des enfants à moitié somnambule montas jusqu'à la chambre à coucher de la jeune princesse avait envie de téter sa mère,par mégarde il tétas son doigt ce qui fit enlever l'aiguille ensorcelé planté dans son doigt et la fit réveillée. 

     Le château et ses occupants reviennent à la vie, Aurore retrouve ses parents et un grand bal est organisé pour le mariage du Prince Philippe et de la Princesse Aurore, qui vivront heureux pour toujours. 

     


    votre commentaire
  •  

    Blanche-Neige/Scheewittcher 

    Blanche-Neige,1812

     

    Une bonne reine se désole de ne pas avoir d'enfant. Un jour d’hiver, alors qu'elle est assise près d'une fenêtre au cadre d'ébène, elle se pique le doigt en cousant.

    Quelques gouttes de sang tombent sur la neige. « Ah ! » se dit la reine, « si j'avais une petite fille, à la peau blanche comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme le bois d’ébène ! ».Peu de temps après, elle meurt en accouchant d'une petite fille nommée Blanche-Neige.

    Le Roi se remarie alors avec une femme  belle mais orgueilleuse et jalouse de Blanche. Chaque jour la reine demande à son miroir magique qui est la plus belle du royaume, et chaque jour le miroir lui répète qu'elle est la plus belle femme du royaume.

    Cette dernière demande alors à un chasseur d'aller tuer la princesse Blanche et de lui rapporter comme preuve son foie et ses poumons. Mais l'homme ne peut s'y résoudre et abandonne Blanche dans les bois, songeant qu'elle sera bientôt dévorée par les bêtes sauvages.

    Le chasseur tue alors un marcassin qui passait par là et rapporte son foie et ses poumons à la reine. Celle-ci, croyant qu'il s'agit des organes de Blanche, les fait cuire et les dévore.Effectivement, la méchante reine finit par apprendre que Blanche est toujours vivante. Elle tente alors par trois fois de faire mourir la princesse.

    D'abord elle se grime en vieille marchande et s'en va proposer des lacets de couleur à Blanche. Celle-ci se laisse tenter et la vieille serre le lacet de son corset si fort que Blanche en perd la respiration et tombe comme morte. Heureusement, les sept nains à leur retour comprennent ce qui s'est passé et coupent le lacet,lui permettant à  de respirer à nouveau.

    Furieuse d'apprendre grâce au miroir magique que la princesse est toujours vivante, la méchante reine se déguise à nouveau en marchande pour vendre un beau peigne à la princesse . Bien que sur la défensive, Blanche est tentée à nouveau, et laisse la vieille peigner ses cheveux : le peigne empoisonné lui fait aussitôt perdre connaissance. Les sept nains découvrent le peigne à leur retour et le retirent de la chevelure de Blanche, qui revient immédiatement à la vie. 

    Folle de rage, jurant d'y laisser la vie s'il le faut, la Reine se déguise une troisième fois en paysanne. Grâce à un habile stratagème elle trompe la vigilance de la princesse : elle a empoisonné la moitié rouge, la plus tentante d'une pomme, laissant la partie blanche intacte. Coupant la pomme en deux, elle en croque la partie blanche inoffensive et offre la partie empoisonnée à la princesse. Celle-ci croque à son tour dans la pomme et tombe inanimée. Les nains ne parviennent pas à la ramener à la vie.

    Affligés, les sept nains préparent un cercueil de verre pour la princesse Blanche-Neige, qui semble simplement endormie. Ils le déposent sur une colline afin que toutes les créatures puissent venir l'admirer. Chaque jour, ils surveillent le cercueil jusqu'à ce que la mort qui chevauche par là vie la belle endormie. Après mainte supplication, il obtient des sept nains la permission d'emporter le cercueil jusqu'à son royaume élevé dans les nuages.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires